Pandora Abyss
Bienvenue a vous sur Pandora Abyss!

Sur le forum de Pandora Abyss, vous avez une liberté totale. Vous pouvez décidez de suivre le manga Pandora Hearts en y greffant votre personnage, vivre votre propre aventure en vous mélangent un peu avec les protagonistes du manga ou bien, faire une histoire totalement a part, qui na rien a voir avec le manga. Ce forum vous offre des possibilités de RP fascinantes alors, profitez en.



Forum RPG basé sur l'univers de Pandora Hearts.
 
AccueilAccueil  L'Abyss...L'Abyss...  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Rum Belitz, Le Macchabée Réfractaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rum Belitz, Le Macchabée Réfractaire Mer 10 Nov - 22:31


Isei Tsumuhana de Ookami Kakushi





Nom : Belitz
Prénom :
Rum
Âge :
20 ans 3 mois et 5 jours pour être précis ...
Groupe :
Civils ...
Rang : Macchabée Réfractaire
Surnom : ...
Carnet de Santé :

Groupe sanguin : A+
Allergie(s) :
Aucune à ma connaissance...
Problème(s) de santé(s) :
Je porte une blessure sur le pectoral droit, un jour peut-être elle aura ma peau.. Je deviens donc hystérique, voire paranoïaque quand je pense que ma fin est proche.
Manie(s) :
Tendance à boire du whisky pour oublier.

Votre Description :
Description physique
:




Une poignée de seconde à peine est suffisante pour se rendre compte que je ne suis qu'un homme parmi tant d'autres.

Plutôt grand et mince je me faufile aisément à l'abri du regard perçant de mes semblables, ces pauvres limiers condamnés à guetter ce qu'ils ne trouveront jamais. En cela mon visage de poupin m'est fort utile, dissipant les doutes qui flânent parfois au dessus de ma personne. Associé à ces cheveux d'un blond quelconque, à ces yeux noisettes et à ce teint frais je suis un véritable passe-muraille, fendant la foule sans me faire éclabousser de la moindre once d'animosité.

Malheureusement une ombre gâte ce portrait que j'affectionnerai dans d'autres circonstances, la misérable se terre sous mes habits, attendant son heure pour me porter l'estocade final.

Mon pectoral droit finement sculpté porte encore les stigmates de ma stupidité. Une cicatrice au moins aussi profonde que l'orgueil qui l'a vu naître. Trace honteuse zébrant mes chairs, laissant pleuvoir mon sang au moindre de ses caprices.

Je la hais plus que tout au monde ... bien que mon sort soit lié à elle, qui n'a de tort que de souiller le nom des Belitz.


Description mentale :



Je la devine tapit dans l'obscurité, s'approchant lentement de moi, happant à chacun de ses pas le peu de souffle qu'il me reste ... la mort. Elle qui régit ma vie et m'en impose les limites.


Grotesque surement, mais depuis ma tendre enfance j'ai appris à la redouter comme la garce qu'elle semblait être. Non pas qu'elle m'effraie plus que cela, mais disparaitre de ce monde est une chose difficilement acceptable pour tout ceux partageant le sang des Belitz. Je la préserve donc avec amour, cette étincelle de vie léguée à ma naissance. Tel un père attentionné veillant sur sa progéniture.

Lâche clameront certain, prudent diront d'autre. Je peux vous le dire, je ne suis rien de tout cela. Tout mon être est rongé par ce miasme infâme que vous nommez « l'Égoïsme », c'est lui qui façonne mon esprit et me noie sous d'écœurantes pensées.

Je suis né ainsi, bercé dans le cocon de la non-fraternité. Marquant profondément les préceptes de ma famille sur mon cœur encore juvénile. Je suis un Belitz, je n'ai cure des problèmes d'autrui, seul mon existence est digne d'attention. Tout le mal ou le bien qui découlerai de mes actes n'est que le contrecoup de ma survie.

La réflexion est mon bras-armé, chassant le danger avant même qu'il ne surgisse. La discrétion est ma cuirasse, soustrayant mon corps et mon esprit aux attaques abjects de mes ennemis.

Je suis un Belitz, les miens sont ma seule famille et ma confiance leurs est acquise de droit. Tout autres individus ne peut décemment prétendre à ce privilège, la solitude étant le chemin le plus sur pour éviter la trahison.

Ma maison est ma forteresse et je n'ai d'autre abri pour échapper aux danger du monde.



Je suis un Belitz et la mort est un déshonneur.


Biographie :

Depuis l'aube des temps les Belitz s'efforcent de traverser sans encombres les périodes les plus sombre de l'histoire.



Ma vie n'est pas des plus intéressantes, c'est une suite hasardeuse d'évènements tous plus futiles les uns que les autres. Néanmoins de cette mémoire pour le moins insipide, je peux retirer un souvenir qui n'a d'égal que sa virulence. Teinté de vermeil, je l'ai enfouit au plus profond des abîmes de mon âme. Scellé par la volonté de ne jamais revivre pareil expérience...

La chose probablement la plus immonde que j'ai accompli, prend place le jour ou j'ai enfreint la plus sacrée de nos loi.

Quelques années auparavant alors que mon éducation venait à peine de se terminer. J'eus le malheur pour la première fois de ma vie de fauter, enivré par les liqueurs de ma réussite. L'alcool coulant dans mes veines tel un poison se répandit jusque dans mon esprit, annihilant toutes les notions qui m'avaient été durement inculqués.

Mes yeux animés par quelques feu-follets refermèrent leur emprise sur le mousquet ornant le mur de ma couche. Mes mains comme possédées ne tardèrent pas à suivre, plaquant l'acier cruel de cet engin de mort contre ma poitrine. Ignorant les gémissements de mon corps je fit feu sans me rendre compte qu'il faiblissait déjà, rongé par la fatigue. Je fis feu, mais mes doigts rendus malhabiles me sauvèrent la vie … de peu.

Un trou béant venait de s'ouvrir dans mon poitrail, déversant sur le sol un torrent de rouge. Le grondement de l'arme, sinistre détonation flottant dans l'air rameuta un cortège de statue, figé par l'horreur de la scène. Car moi pauvre poupée de chiffon, était là à la vue de tous, le visage tordu par la surprise. Et qui dans un ultime effort de retenir sa conscience s''interrogeais. « Que venais-je de faire ? »

Ensuite plus rien, si ce n'est le néant...

A mon réveil les miens m'entourèrent, serrant l'enfant qu'ils avaient cru perdre. Le chagrin étant plus fort que la colère ils me pardonnèrent... tout simplement.

Ceci me tortura intensément, n'avais je pas piétiné l'honneur des Belitz ? Bien sur que oui mais la dure vérité ne me fût révélé que plus tard.

Qu'importe les saisons qui passerai, cette blessure qui aurait du m'être fatal ne guérirait jamais totalement. Un jour surement verrait mon être s'effondrer pour connaître le sort funeste dont les griffe m'avait effleuré.

Le temps passa.

Et j'eus beau me maudire milles fois, cela ne me parut que plus irréel. Cette folie passagère ne venait pas que de l'ivresse, et chaque jour passant renforça cette intuition qui devint vite certitude.

La réponse survint alors que je ne l'attendais plus. Elle a toujours était là, perdu dans mes songes, dissimulé dans un recoin inexploré de ma psyché. Cette voix, glaciale et méchante à la fois, celle là même qui m'incita à l'impardonnable.

- Va y. Fais-le. Qu'attends-tu ignoble cancrelat ? Obéis !

Cette révélation changea tout. Ma faute étant partagé par ce scélérat je comptais bien oublier ce mauvais rêve et repartir de zéro.

Mais malgré tout mes efforts pour me pardonner je me sentais souillé, j'étais pérsuadé que ma famille bien aimé ne méritait pas de côtoyer une brebis galeuse de mon genre. Je devais partir et me racheter ... coûte que coûte.

Plus tard j'appris que l'homme que je recherchai n'en était peut-être pas un. « Chain » comme ils se plaisaient à se faire connaître par nous autre.



Je suis encore un Belitz et en mon état de cadavre ambulant, je réclamerai vengeance à ce bâtard sournois. Monstre ou pas ...

Arme :
Je dispose d'un mousquet d'environs 30 cm, c'est une arme vulgaire mais elle a un sens de persuasion plus qu'appréciable. Elle est cachée dans ma besace avec balle et poudre, qui ne la quitte qu'en dernier recours.(Cadence de tir de 1/25 sec).


Mon bien le plus précieux est une « Clémence » dague à lame rectangulaire aiguisée comme un rasoir. C'est une arme créee par les Belitz, on l'utilise pour demander grâce en la plantant dans le sol lors d'un duel ou d'une rixe quelconque. Les gens d'honneur se faisant rare de nos jours elle ne servira qu'en tant qu'instrument de mort...à mon plus grand regret...



Hors-Jeux

Comment avez-vous découvert ce forum ? : Par le biais d'une personne qui se reconnaitra.
Aimez-vous le design ? : Affirmatif.
Votre niveau de RPG : A vous de juger.
Autre : Je ne serai présent que durant le week-end et les vacances.
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire
Fondateur - Chain spécial
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Niveau: 3
Associé : Aucun
Affinités:

MessageSujet: Re: Rum Belitz, Le Macchabée Réfractaire Jeu 11 Nov - 11:26

Validé!!! Ton personnage me fait peur... Tête de psychopathe...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-abyss.forumactif.org

Rum Belitz, Le Macchabée Réfractaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Abyss :: Présentations-