Pandora Abyss
Bienvenue a vous sur Pandora Abyss!

Sur le forum de Pandora Abyss, vous avez une liberté totale. Vous pouvez décidez de suivre le manga Pandora Hearts en y greffant votre personnage, vivre votre propre aventure en vous mélangent un peu avec les protagonistes du manga ou bien, faire une histoire totalement a part, qui na rien a voir avec le manga. Ce forum vous offre des possibilités de RP fascinantes alors, profitez en.



Forum RPG basé sur l'univers de Pandora Hearts.
 
AccueilAccueil  L'Abyss...L'Abyss...  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Who's the mad, the mad wolf? [pv Lila Bezarius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Illian Okami

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Who's the mad, the mad wolf? [pv Lila Bezarius] Dim 6 Mai - 11:41

Je regardais d'un air perturbé la jeune fille qui me faisait face. J'étais sûr de l'avoir déjà rencontré, et cela me trottait dans la tête d'horrible manière, mes pensées ne cessant de revenir a elle. Ou alors je pensais a elle uniquement parce qu'elle m'avait acculé entre deux ruines, qu'elle avait certainement vu éléa sortir de moi, et que le rictus qu'elle arborait ne me semblait pas de la plus grande sympathie. Soit. J'hésitais entre ces deux propositions.
Quelques heures plus tôt, j'étais pourtant simplement en train de me disputer avec ma chain de louve, comme a mon habitude, fraîchement débarqués tout deux a sablier. Sablier, pourquoi? Parce que j'avais promis a la dernière personne que j'avais tué que j'essaierais de retrouver sa fille et que je l'emmènerais a l'orphelinat qui y avait été ouvert. Et je me disputais avec ma chain parce qu'elle ne voyait pas l'intérêt de sauver une enfant qu'elle pouvait tout aussi bien manger, ça allait plus vite et c'était plus interressant. Le pire étant que j'étais au fond de moi d'accord avec elle...
Nous étions donc sortis de la calèche, enfin, j'étais sorti, puisqu'éléa était tranquillement installée dans mon corps, moins fatiguant pour elle, et j'avais regardé avec désespoir les kilomètres de ruines que j'allais devoir parcourir a pied pour trouver cette fille. Quelle joie. J'allais en avoir pour la semaine. Je m'étais éloigné des personnes présentes, habitants des ruines et voyageurs comme moi, et m'étais penché un peu en avant .De ma main valide,je m'étais agrippé a quelque chose,une pierre, une poignée de hautes herbes, une branche, je n'avais pas fait attention, et je m'étais préparé a souffrir. De fait, on ne fait pas sortir une chain de 50 kilos a peu près sans en subir les conséquences dans l'organisme... J'avais appelé Éléa, qui de mauvaise grâce avait daigné sortir. Ce picotement caractéristique, enfin, plutôt cette étrange sensation de sentir sa peau s'arracher puis revenir a sa place m'avait laissé étourdit quelques secondes. L'instant d'avant j'étais seul, celui d'après, une jeune fille aux longs cheveux bleus et a l'air rêveur se tenait devant moi. Ma chain, Éléa. Je lui avait tendu la main et elle m'avait aidé a me redresser, doucement mais fermement, puis elle avait réajusté le harnais de mon bras mort, râlant de la manière dont je l'avais placé, et encore plus du fait que je sois infirme. Puis, elle m'avait dit quelque chose qui m'avait laissé glacé. Quelqu'un n'était pas très loin, quelqu'un qui avait peut-être vu notre petite affaire.
Jouant la carte de la prudence, j'avais décidé de nous faire passer pour un jeune couple afin de ne pas être embêtés, ce qu'Éléa avait semblé accepter avec trop de plaisir. Nous avions ensuite marché dans les rues da la villes, discrètement, Éléa essayant de trouver l'odeur de notre proie commune parmi la puanteur de tous ces êtres humains. Et après quelques minutes, la chain m'avais prévenue que l'odeur qu'elle avait senti quand elle était sortie de moi nous suivait. J'avais envoyé Éléa dans une autre direction et avais prit la première ruelle qui passait par la. Et voilà comment je me trouvait, la ruelle s'avérant être un cul de sac et une demoiselle aux cheveux blonds bouchant l'entrée. J'esquissais un timide sourire:

'' excusez moi mademoiselle, je crois que vous me barrez le chemin, serait-il possible que vous vous déplaciez un peu?''

Et j'attendis, espérant qu'elle me laisse en paix, et surtout, qu'elle ne remarque ni mon oeil ni mon bras droit, sinon il était possible que les questions pleuvent...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lila Bezarius
Queen of Madness
avatar

Messages : 291
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 18
Localisation : Devine !

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Dove
Affinités:

MessageSujet: Re: Who's the mad, the mad wolf? [pv Lila Bezarius] Mar 15 Mai - 19:56

Qu'est ce que je faisais ici déjà ? Ah, oui... Je dois surveiller la " zone dangereuse ". Cette activité ne me plaisait pas beaucoup étant donné que je sentais le pouvoir de l'Abyss pas très loin de moi. J'étais ici depuis 6h du matin et je ne m'étais pas reposée depuis. Toujours à mon poste, ma grande cape noire cachant mes habits luxueux des yeux trop curieux, je regardais l'ancienne ville qui m'entourait. Les bâtiments en ruines, les misérables qui se sont trouvés ici à cause du destin qui semblait se jouer de nous, la zone à mes côtés dans laquelle j'avais envie de plonger pour une raison inconnue... Tout cela me semblait irréel. Dire que je m'étais promenée dans ces rues, il n'y a de ça que quelques temps pour moi. J'avais du mal à croire ce qui s'était passé et j'avais encore du mal à démêler le vrai du faux. J'y occupais la plupart de mon temps mais c'était une tache ardue pour mon esprit encore embrumé par les visions d'Alyss, de mes parents et de mes anciennes connaissance qui étaient mortes dans la tragédie dont avait été témoin ces ruines. D'ailleurs que s'était-il passé ? Je sais que mon frère était tombé amoureux d'une jeune fille étrange répondant au nom de Lacie qui avait disparue et qui était la soeur de Glen. Mais quel rapport avait-elle avec la mort des êtres qui m'étaient chers ? Elle était une enfant du malheur mais je n'ai jamais cru à ces superstitions. A Pandora, on me dit que Jack est un héros, qu'il a tué Glen qui, lui-même, avait provoqué cette malheureuse tragédie. Pourtant, si je me souviens bien, il n'avait aucune raison de le faire, et c'était mon frère qui était devenu étrange avant la mort de centaines de personnes. J'étais sure que Lacie était impliquée dans cette histoire mais je n'arrivait pas à comprendre comment... Bon, je m'embrouille trop avec ces idées. Je vais attendre que tout devienne plus clair et après je chercherais des réponses.
J'en était à ce stade de mes pensées quand une voix retentit, m' apprenant que c'était l'heure de la pause. Je me dirigeais vers la bordure de la ville, préférant rester le plus loin possible de mes collègues. En inspectant les ruelles, à l’afût de choses anormales, j'assistais à une scène qui correspondait à ce que je cherchais. Un jeune homme s'était mis à l'écart du reste des voyageurs présents et s'était accroché à un mur en ruines. Je vis quelque chose sortir de lui, cette chose se matérialisa quelque secondes plus tard en une jeune fille aux longs cheveux bleus. J'étais assez loin, et je ne pouvais pas voir leurs visages, mais j'aurais sentis à des kilomètres que cette fille était une Chain. Je les vit se parler puis ils marchèrent ensembles dans les rues de la vieille ville. Je décidais de les suivre ce qui me permit de les regarder plus attentivement. Le garçon avait l'air de ne pas pouvoir se servir de son bras droit qui était attaché dans son dos, je pouvais donc l'observer sans me gêner. La chair avait l'air d'avoir été brûlée. Brûlée... Comme certains de mes voisins... Non, non et non ! Je ne dois pas y penser ! Je continuais à les suivre jusqu'à ce qu'ils se séparent puis suivit le garçon. Je préférais avoir affaire au contractant qu'à la Chain. J'aimerais savoir ce qu'il fait ici, car très peu de contractants s'amusent à venir se promener à Sabrie. Il entra dans un cul-de-sac et je me plaçais devant la sortie, souriante. Il me regarda puis esquissa un petit sourire avant de dire :

'' Excusez moi mademoiselle, je crois que vous me barrez le chemin, serait-il possible que vous vous déplaciez un peu?''

Il n'est pas agressif ou narquois mais polit ! C'est agréable, ça me change des contractants qui commencent à entrer dans la folie et qui ont peur de tous ce qui bouge. Espérant avoir une conversation calme, je lui répondit poliment moi aussi.

" Je suis désolée de vous barrer le passage mais j'aimerais savoir ce que vous faites ici, vous et votre Chain. C'est très rare que des contractants viennent à Sabrie donc j'aimerais en connaître la raison. Vous n'êtes pas obligé de me répondre mais j'aimerais avoir une conversation civilisée avec vous.

[HRP : J'ai enfin répondu ! Victoire ! Désolé pour les fautes ou autres...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://michibiki-high-schoo.forum-gratuit.cc/

Who's the mad, the mad wolf? [pv Lila Bezarius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Abyss :: ¤RP¤ :: Sabrie-