Pandora Abyss
Bienvenue a vous sur Pandora Abyss!

Sur le forum de Pandora Abyss, vous avez une liberté totale. Vous pouvez décidez de suivre le manga Pandora Hearts en y greffant votre personnage, vivre votre propre aventure en vous mélangent un peu avec les protagonistes du manga ou bien, faire une histoire totalement a part, qui na rien a voir avec le manga. Ce forum vous offre des possibilités de RP fascinantes alors, profitez en.



Forum RPG basé sur l'univers de Pandora Hearts.
 
AccueilAccueil  L'Abyss...L'Abyss...  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une femme assise [PV Fia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Zack Rainsworth

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Nom de l'associé (Chain pour les humains et humains pour les chains)
Affinités:

MessageSujet: Une femme assise [PV Fia] Dim 21 Oct - 14:25

Latowidge…Il n’existe pas une plus grande école que celle-ci à des kilomètres à la ronde, cette école est très connue avec une réputation plus qu’honorable. Latowidge offre une éducation seulement au fils et fille des ducs et duchesses des alentours. Ils sont tous des futurs héritiers de famille très riches et puissante. Cette école est aussi très grande, quand on la connait pas, il est facile de si perdre, tous ces recoins et ces couloir, ils ce ressemblent tous, long et lumineux, plein de fenêtre qui offrent une vue sur de magnifiques jardin.

Je ne me rendais que très rarement à Latowidge, tout d’abord car cette école était assez loin du manoir Rainsworth, il me fallait traverser toute la ville en passant par des chemins étroit et terreux, de plus je n’avais pas toujours besoin de m’y rendre. J’avais pourtant décidé de m’y rendre, je cherchais des informations sur une tragédie qui c’était déroulé il y à maintenant cent ans. Tout le monde connais cette histoire que l’on soit cultiver ou non, cette tragédie qui il y a cent ans a plongé une ville entière dans l’abysse, tuant des milliers de personnes, mais savons-nous réellement ce qui c’est passer cette journée là ? J’en doutais, tous les livres que j’avais pu trouver jusqu’à maintenant étaient plutôt vague, n’expliquant que très brièvement les événements, sans jamais aller en profondeur… Tissus de mensonge ou vérité ? Je ne savais pas, comment aurais-je pu savoir ? Entre ragots et histoires toute différentes les unes des autres, je voulais savoir comment cette journée c’était passer, jusqu’au plus petit détaille, même insignifiant. Je savais dans quoi je me lançais, je n’avais pas peur, même si toute cette histoire était plutôt sensible et moi qu’un simple serviteur, je voulais savoir.
La tragédie du sablier, nom tristement célèbre que tout le monde connait et à déjà entendu, comme toute tragédie, quant une tragédie serra heureuse je serrais sans doute plus de ce monde. C’est pour toutes ses raisons que j’avais décidé de me rendre à la bibliothèque de Latowidge, bien sur avant de m’y rendre j’avais déjà minutieusement regardé dans la bibliothèque du manoir Rainsworth, mais malheureusement mets recherche n’avaient pas abouti à grand-chose…
Alors que dans cette école ce trouvait des centaines même plus peut être des milliers d’ouvrages, de toutes sorte, sans doute j’allais y trouver mon bonheur. Sa bibliothèque faisait aussi partit de s réputation, c’est sans doute la plus grande de toute la ville, elle contient aussi bien de vieux livre, comme des plus récent. Un vrai repère à trésor, mais dans tous ces livres ma tâche n’allait pas être facile, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin…

J’arrivais enfin devant le portail, il ce dressait devant porte ouverte, je traversais l’allé qui me séparais d’une des portes donnant sur le hall, toute été grand et si majestueux. J’essayais de me souvenir du chemin, je prenais un couloir, dans mes souvenir c’était le bon, mais cella faisait bien longtemps que je n’avais pas mit les pieds ici, des étudiant partout, qui rigole et vous regardes avec un air tellement supérieur, tous ça à cause de leur noblesse, un simple rang peut les mettre sur un pied s’étale si haut… Ils ce pensent tout permis, si ce n’est pas malheureux.
Les couloirs n’étaient pas très lumineux, il faut dire qu’il pleuvait, les gouttes d’eau venaient s’écrasé sur les fenêtres, ne laissant pas ou très peut rentrer la lumière du jour. Tout été calme, les bruits de mets pat résonné dans les couloirs, c’était le seul bruit que je distinguais.

-Que cette école est grande, je crois que je n’ai pas emprunté le bon couloir.

Je tournais en rond, passant et repassant toujours aux mêmes endroits, voyant toujours les mêmes statuts, les minutes défilaient et je cherchais toujours cette bibliothèque, je m’accoudais le long d’une fenêtre, regardant la pluie s’abattre sur cette dernière. Puis un groupe d’étudiant passer à côté de moi, je me redressais et je décidais de les suivre, avec un peut de chance ils allaient me mener directement à la bibliothèque. Je restais quelques mètres en retrait, au détour d’un couloir plus sombre que les autres, sur une porte je lisais enfin le mot qui m’intéresser, je laissais donc mes compagnons d’infortune prendre le large pour me rendre dans cette pièce. La porte était faite avec un bois foncé et très grande, comme pratiquement toute les portes de cette école, je l’ouvrais, un grincement se faisait entendre, puis j’entrais à l’intérieur.
Des livres, des livres, encore des livres, une montagne de livre et un homme…Une femme était assise, toute seule par terre, elle avait entre ses mains un livre, normale quant on se trouve dans une bibliothèque…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/
Fia Nightray
Distorted Princess ♥
avatar

Messages : 271
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 18
Localisation : Derrière cette machine que les mortels appellent ordinateur 8D

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Clairon
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Jeu 25 Oct - 16:56

Aujourd'hui les cours se finissaient plus tôt pour moi! Un professeur aurait été attaqué par une chain, mais à Pandora, ils ont heureusement assurer que les organes vitaux n'ont pas été touchés. Ca a été un vraie soulagement pour tout le monde car parmi nous, beaucoup d'élèves appréciaient ce professeur, et j'en faisais partie.
J'aurais bien aimé me venger de notre enseignant, mais les agents de l'organisation s'étaient déja lancer à la recherche de son agresseur et lorsque je leur ai demander si je pouvais les aider, ils m'ont tout de suite envoyer balader en décrétant qu'une enfant n'avait pas à prendre de tels risques pour arrêter ce criminel et que je ferais mieux de rester chez moi.
Quelle mauvaise fois! D'abord je ne suis pas une gamine j'ai dix sept ans en apparence et vingt trois ans réellement! Je peux me débrouiller et si jamais il m'arrivait un problème, je pouvais compter sur Clairon.
Peut être que lorsqu'ils ont vu les vêtements que je portais, ils ont dû se dire que j'étais une de ces nobles qui passaient leurs temps à boire le thé tout en papotant avec les autres dames.
Mais je ne suis pas ce genre de fille! Je sais très bien manier les armes à feu et je peux courir très vite si je le désire!
Ils ne sont pas plus futés que moi, ça fait déja trois semaines qu'ils tentaient de mettre la main sur cet assassin!

Enfin, mieux vaut ne pas chercher à insister ou je risque de devenir insolente et la famille Nightray aura encore plus mauvaise réputation...
Voilà pourquoi aujourd'hui j'ai terminer à la même heure qu'Elliot et Leo. Elliot est un de mes cousins éloignés, il est certes très colérique mais à côté de ses frères et soeur c'est déja le plus gentil! Leo était très renfermé sur lui même avant qu'Elliot le prenne comme serviteur mais c'est quelqu'un de plutôt agréable sinon!
Mais je me demande bien pourquoi il cache autant ses yeux... Tout à l'heure lorsque je leur ai demandé si on pouvait rentrer ensemble, Elliot ma crié dessus:
-Tu peux rentrer toute seule n... Aïe! Leo!
Après ce coup de livre sur la tête, son valet me répondit qu'ils rentraient plus tard car ils désiraient jouer un peu de piano avant.
-Aucun problème! Je vous attends dans la bibliothèque!
Tout le monde apprécient leurs musique au lycée. On peut dire que ces deux là forment un magnifique duo aussi bien à la musique que dans la vie quotidienne!

J'aurais très bien pu m'en aller tout de suite mais c'est moins agréable de rentrer toute seule et il commence à pleuvoir! Un peu de lecture ne me ferait pas de mal!
Je pourrais par exemple jeter un oeil à ce livre dont Leo et Elliot son fans: "Le Chevalier Saint".
Heureusement pour moi, personne n'avait prit le premier tome, alors je m'assis par terre, sans craindre de salir l'uniforme, ne prenant jamais soin de mes affaires comme d'habitude, et commença à lire la première page lorsque je vis un jeune homme brun rentrer.
Il ne faisait pas partie du lycée apparemment étant donné qu'il ne portait pas la tenue vestimentaire exigé. C'était peut être un serviteur? C'était probable, étant donné tout les nobles qui étudiaient ici.
J'interrompis ma lecture en me relevant et en enlevant les grains de poussière qui étaient collés à mes vêtements.
Lorsque j'eus finis de tapoter mon dos, je fis une révérence:
-Bonjour! Je me présente: Mon nom est Fia et je viens de la famille Nightray.
Je me redressa, toujours avec le ton joyeux et le sourire aux lèvres:
-Et vous?


Spoiler:
 












~Je vais faire un bien jolie bouquet~

Une rose d'Illian Okami/Une rose de ma servante adorée Echo

Quatres rose de Lila Bezarius

Deux rose mauves de Twinkle

Deux belles roses rouges de Glen ♥

Cinq gentilles rose de Zack


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Rainsworth

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Nom de l'associé (Chain pour les humains et humains pour les chains)
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Mer 31 Oct - 17:23

Je la regardais durant quelques secondes. Elle semblait jeune, bien plus jeune que moi et au vu de sa tenue, elle était étudiante en ce lieux. Elle portait l’uniforme de cette école. J’avais beau ne pas avoir croisé grand monde, toutes les personnes que j’avais rencontrées portaient la même chose. Je n’aimais pas particulièrement et rien que pour cela, j’étais bien heureux de ne pas y être, ainsi, je pouvais m’habiller à peu près comme je le désirais, évidement, étant serviteur, je devais faire attention, mais j’avais tout de même un choix possible assez large. Je me demandais de quelle famille elle venait, une famille Ducal ou une moins connu mais ayant assez d’argent et de pouvoir pour que leur fille chérie se trouve dans la plus réputé des écoles ? La jeune fille ne paraissait pas me prendre de haut, ce qui était plutôt rare. Les gens de cette école remarquaient fort vite que je n’étais qu’un simple serviteur, cela était il du à ma manière de m’habiller, de marcher ou bien car je n’étais pas entouré de trois personnes pour assurer ma protection ? Toujours était-ce qu’une fois qu’ils s’en rendaient compte, je n’étais, pour eux, qu’un simple larbin, mais cette jeune fille n’avait pas l’air ainsi. Pourtant, il était sûr qu’elle avait remarqué mon statut, alors pourquoi ne disait-elle rien ? Etait-elle différente ? Non, se n’était pas possible, pour les riches, les nobles qui ont du pouvoir je n’étais rien, alors pourquoi ne disait-elle rien à ce propose ? Cela paraissait tellement surprenant. A moins que cette dernière ne soit, elle aussi, qu’une personne de bas rang ? Non, je m’ôtais vite cette idée de la tête, son visage fin, pâle et ses cheveux bien peigné, elle avait tout pour être membre d’une riche famille. Je n’allais pas me plaindre de son manque de remarque, bien au contraire, cela était agréable… Surprenant mais agréable.

J’arrêtais de la regarder afin de revenir à mes moutons. La bibliothèque était si grande, vaste avec tant d’étagère, de plus elle était sombre. Il y avait seulement un petit filet de lumière naturelle qui passait, au fond de la bibliothèque on pouvait trouver de grande fenêtre, malheureusement, les étagères gâchés un peu tout cela, il y avait donc des bougies un peu partout. Des bougies à côté de tant de livres, je trouvais cela assez dangereux, les élèves de cette école devaient être bien autonome ... Je n’étais pas rendu, se n’étais pas une journée qu’il me fallait mais des semaines entière. Je ne pouvais pas me contenter de venir lire n’importe quel livre comme tout le monde, non, il fallait que je vienne en ce lieu avec un but bien précis. Je voulais des informations, et évidements je voulais des informations sur un sujet assez difficile, complexe et même ici, je n’étais pas sur de trouver chaussure à mon pied. J’allais devoir faire tout les livres, de toute l’étagère un par un. Je soupirais d’avance, pensant au temps qu’il allait me falloir. Cela allait se compter en heures, en jours, voire en semaine, quelle mouche avait bien pu me piquer. Ce n’étais pas une question de curiosité, je voulais savoir ce qui s’était vraiment passé se jour là, certes, les chances de trouver était bien mince, mais ce n’était pas grave. J’étais complètement dans mes pensés, cette bibliothèque, la tragédie et ces livres. La tâche m’allait être si compliqué, je me demandais vraiment dans quoi je m’étais embarqué, mais, maintenant, il était trop tard pour me poser ces questions, j’y étais, j’allais chercher et trouver.
Un bruit me faisait sortir de mes pensés, je regardais autour de moi, la jeune fille qui était il y avait encore quelques secondes, ou minutes, car je ne savais combien de temps j’avais quitté la terre ferme pour voyager dans mon cerveau, était là, elle se trouvait devant moi. Je la regardais avec de grands yeux, surprit, et j’allais être encore plus surprit. Elle… Elle se mettait à me faire une révérence, pourquoi faisait elle cela ? Qui était-elle ? Je restais sans paroles devant, ce qui n’était pas très polit, mais que faire ?

-Bonjour! Je me présente: Mon nom est Fia et je viens de la famille Nightray.

Elle s’appelait donc Fia, elle était de la famille Nightray, elle était donc une noble, alors pourquoi tant de gentillesse avec moi ? Je ne comprenais pas, quel était son but ? Etait-ce par pur gentillesse ou avait-il quelque chose derrière ça ? Je ne savais pas et je n’allais pas me prendre la tête. La jeune fille se redressait, je pouvais voir son visage. Elle avait vraiment l’air jeune, elle abordait un magnifique sourire qui allait à la perfection avec son timbre de voix qui était joyeux et paraissait très sympathique. Je ne savais pas quoi faire, je la regardais toujours, et, elle reprenait la parole, ce qui n’était pas pour me déplaire car durant ce lapse de temps j’allais pouvoir réfléchir à la réaction que je devais avoir.

-Et vous?

Je m’approchais d’elle et tant bien que mal, vu que je n’étais pas habitué à tant de politesse je lui faisais un baise main, j’essayais d’être le plus doux possible et de ne pas faire de gestes brusques. J’espérais qu’elle n’allait pas ce moqué de moi par mon manque d’habitude. Je savais très bien que je n’avais pas fait mon baise main avec une grande agilité et je n’avais pas était très à l’aise non plus. Après avoir fait cette chose, qui en fait, au vu de sa qualité ne portait pas de nom, je me relevais et lui laissais sa main. Je la regardais et j’allais à mon tour me présenter.

-Bonjour, je suis Zack Rainsworth, mais, je suis un simple serviteur, n’allez pas vous tromper sur mon compte, enfin… Je dis cela mais je crains que cela ce voit rien qu’à mon apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/
Fia Nightray
Distorted Princess ♥
avatar

Messages : 271
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 18
Localisation : Derrière cette machine que les mortels appellent ordinateur 8D

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Clairon
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Jeu 1 Nov - 10:44

Le jeune homme hésitait un peu et ne semblait pas très à l'aise. Pourquoi? Je n'avais pourtant rien dis de mal, enfin je ne crois pas... C'est vraie que je fais beaucoup de gaffes, mais là je m'étais juste présentée, rien d'autre.
En plus, j'avais abordé mon sourire le plus aimable. Peut être que je lui faisais peur? C'est ma tête qui le gênait? Mon sourire lui semblait louche?
Ou alors c'est parce que j'avais dis que je venais de la famille Nightray? Les membres de cette famille étaient suspectés d'avoir trahis les autres pendant la tragédie de Sablier et à chaque fois qu'il se passait quelque chose de terrible, c'était eux les premiers à être accusés .
Comme la fois ou l'un d'entre nous aurait tué la duchesse Vessalius et avoir tenté de kidnapper son enfant .
Quelle idiote! J'aurais du me taire et dire simplement mon prénom en inventant un autre nom de famille !

Je sortis de mes pensées lorsque le jeune homme, d'une façon un peu maladroite, me fit un baise main et se présenta à son tour:
-Bonjour, je suis Zack Rainsworth, mais, je suis un
simple serviteur, n’allez pas vous tromper sur mon compte, enfin… Je
dis cela mais je crains que cela ce voit rien qu’à mon apparence.

Lorsqu'il lâcha ma main, je rougis un peu. Même si c'était normal de se conduire de cette façon envers une noble, je n'arrêtais pas d'être gênée pour un rien.
Cet homme était donc au service de la famille Rainsworth. J'avais déja entendu parler de cette famille ducale qui ne comportait quasiment que des femmes.
Pourquoi le fait de dire qu'il est un simple serviteur le gêne t-il?
Ah! D'accord! C'est à cause de ce regard que lançaient certains élèves lorsque quelqu'un qui était inférieur à leur rang arrivait en ces lieux. A cause de ces filles et fils à papa, les nobles ont la réputation d'être snobes.
Mais ce n'est pas le cas pour tous! Et je comptes bien le prouver à Zack bien qu'un peu mal à l'aise me semble être un homme sympathique:

-Vous êtes au service de Sharon Rainsworth?

Je connaissais juste cette fille de nom. Elle était plus jeune que moi physiquement mais on avait apparemment le même âge réellement.
Je continuas en gardant le sourire aux lèvres. Un sourire sincère:

-Je suis enchantée de faire votre connaissance Zack. Et le fait que vous soyez un serviteur ne change rien à cela. Je préfère la compagnie d'un valet honnête plutôt que celle d'un noble hypocrite.


Spoiler:
 












~Je vais faire un bien jolie bouquet~

Une rose d'Illian Okami/Une rose de ma servante adorée Echo

Quatres rose de Lila Bezarius

Deux rose mauves de Twinkle

Deux belles roses rouges de Glen ♥

Cinq gentilles rose de Zack


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Rainsworth

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Nom de l'associé (Chain pour les humains et humains pour les chains)
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Lun 12 Nov - 19:39

A peine avais-je lâché sa main que la jeune demoiselle rougissait légèrement, ce qui avait pour résultat de me mettre encore moins à l’aise. Il était vrai que j’étais un serviteur, je devais donc avoir l’habitude de ce genre de situation, mais non, les gens ne me regardaient pas, au contraire, ni bonjour, ni merci, après tout, je faisais mon métier, se pour quoi j’étais ici, de plus je n’avais aucune valeur à l’heure yeux corrompu par l’argent et le pouvoir. Je n’étais vraiment pas à l’aise, comment je devais réagir ? Que devais-je dire ou ne pas dire ? S’était la première fois que personne de pouvoir m’adresser une parole sympathique, de plus, il s’agissait d’une jeune femme qui était ravissante, charmante et semblait fort gentille. Elle ne ressemblait en rien, à tous ses nobles que j’avais l’habitude de voir passer au manoir Rainsworth, cependant, je devais avouer que Sharon ainsi que sa famille était toujours correct avec le personnel, jamais un mot plus haut que l’autre, peut-être le fait que se sont des femmes, je ne savais pas.

J’avais beau chercher, je n’avais jamais entendu parler d’une Fia Nightray, pourtant je connaissais un peu Leo et Elliot, il était courant d’entendre parler de cette famille, comme les deux autres familles Ducale, après tout, cela était normal, se sont elles qui gouverne, se sont elle qui ont le pouvoir, l’intelligence ainsi que tout les secrets que personnes ne devraient savoir et malgré cela j’allais essayer d’en découvrir un. Enfin, pour le moment, je pensais plus à la jeune demoiselle qui se dressait devant qu’à mes recherches. Au fond de moi je l’enviais, elle devait sans doute toujours avoir ce qu’elle désirait, elle était née chanceuse et elle aller mourir chanceuse, son avenir était déjà tout tracé, elle allait reprendre les rennes de la famille Nightray ou bien resté dans l’ombre, mais peu importait, son nom et son statut lui ouvrait toute les portes, tout ce qu’elle allait désirait elle allait toujours l’avoir. J’étais conscient qu’il en fallait bien des personnes de son rang, sinon personne ne gouvernerais, personne ne nous protégerais… Je sortais de mes pensé quand Fia reprenait la parole ;

-Vous êtes au service de Sharon Rainsworth?

En y repensant, Fia, semblait un peu plus âgé que Sharon, bon, d’accord, la jeune duchesse avait arrêté sa croissance il y avait déjà un moment, elle devait donc avoir dans les mêmes âges. Par conséquent Fia avait également à quelques années près le même âge que moi. Pourtant son visage si fin et son sourire enfantin laissaient paraitre le contraire. Elle reprenait son sourire et cela me mettais encore moins à l’aise. Depuis quand une noble souriait à un simple serviteur ? Son sourire paraissait sincère. Puis, sourire aux lèvres elle reprenait la parole ;

-Je suis enchantée de faire votre connaissance Zack. Et le fait que vous soyez un serviteur ne change rien à cela. Je préfère la compagnie d'un valet honnête plutôt que celle d'un noble hypocrite.

J’ouvrais grand les yeux, mais qui était-elle vraiment ? Je ne pouvais pas croire qu’elle était de la famille Nightray, même de n’importe quelle famille Ducale ou bien riche. Non, s’était tout simplement impossible, ils n’avaient jamais une telle mentalité à l’égard des serviteurs. Elle me montrait du respect, preuve en était, elle me vouvoyait. Elle ne disait pas serviteur mais employait le terme de valet. Cette jeune demoiselle était vraiment étrange, étrange mais très sympathique, j’étais également enchanté d’avoir fait sa connaissance. J’essayais de lui sourire tant bien que mal, mais cela restait très mal à droit, un sourire qui devait faire plus peur qu’autre chose, moi-même j’en avais honte. J’avais simplement pas l’habitude que l’on me parle avec tant de politesse, je ne savais pas comment réagir, il ne fallait surtout pas que je l’offusque. Je ne savais pas si s’était une bonne idée que je lui parle, que diraient ses parents s’ils venaient à l’apprendre ? Je n’étais pas sûr qu’ils trouveraient ça très bien, mais alors pas du tout, au contraire, ils devaient surement être contre et je ne pouvais pas leur en vouloir, j’étais apte à comprendre ceci mais ce n’était pas pour autant que cela me plaisait.

-Je suis en effet au service de la Duchesse Rainsworth. Je suis enchanté également, cependant… Je ne pense pas que vos parents seraient d’accord pour que vous parliez avec un simple serviteur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/
Fia Nightray
Distorted Princess ♥
avatar

Messages : 271
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 18
Localisation : Derrière cette machine que les mortels appellent ordinateur 8D

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Clairon
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Jeu 22 Nov - 18:29

Le valet de la famille Rainworth avait l'air surpris par ma façon de réagir si ce n'est le fait que je rougis lorsqu'il ma fait un baise main ou que je lui parlais avec autant de politesse?
Oui bon j'ai pour habitude de rougir pour un rien, alors lorsque les lèvres d'un homme effleure ma main, mon teint devient pivoine. C'est ridicule je sais. Mais cette timidité faisait partie de ma personnalité et je ne pouvais rien y changer!

Bizarrement, il semblait encore plus mal à l'aise que moi. Qu'est ce qu'il y a? Je sentais mauvais? J'éspère que non! Voilà qui serait fâcheux!
Dix ans plus tard si on arrive à se revoir il dira: Oh! Je me souviens pour notre première rencontre! Tu as oubliée de te doucher!" ...
Non! Je me rappelles j'ai bien pris une douche ce matin! Je ne suis pas folle!
Même qu'Elliot m'avait grondé car je mettais trop de temps. Alors ce n'est pas ça...

Ah! C'est encore grâce à la superbe réputation que les élèves qui étudient ici ont fait aux nobles? De ce fait Zack croyait que j'étais qu'une pauvre gamine snobinarde et pourrie gâtée, ce que j'éspère je ne suis pas, et ne me serais pas montrée polie avec lui.

Il prit tout de même la peine de me faire un sourire... Bizarre? Bizarre mais très drôle! Ca se voyait qu'il était stressé. Je rias gentiment et lui fit amusée:

-Ne soyez pas si tendu! Je ne vais pas me jeter sur vous pour vous mordre! Je suis dressée vous savez!

Je lui fis avec un clin d'oeil que je voulais rassurant. Mais voilà qu'il lança un sujet de conversation plutôt délicat:
-Je suis en effet au service de la Duchesse
Rainsworth. Je suis enchanté également, cependant… Je ne pense pas que
vos parents seraient d’accord pour que vous parliez avec un simple
serviteur…


Un peu exaspérée par ces préjugés qu'on les nobles, je répondis:
-Ma mère n'en a rien à faire, elle vit loin d'ici, elle ne se déplacera pas pour vérifier avec qui sa fille a discutée à tel heure ou tel endroit et mon père est...
Ma voix se dérailla. Voilà mon point sensible. Des souvenirs sombres me revinrent en mémoire,des images tristes passèrent dans mon esprit.
Le corps de mon père dans sa tombe avec sa tête... Raccrochée? Ainsi que celui de ma soeur qui était dans le même état. Ma mère qui passait son temps à pleurer, moi qui devenait folle et voulais les rejoindre... A cet instant là toute ma vie avait changée. Mais tout le onde a vécu des choses difficiles.
-Il est euh...
Ma voix commençait à se briser. Oh non! Je vais pas me mettre à pleurnicher ici! Je dois me contrôler et me montrer mature. Cela faisait douze ans déja! Il était grand temps de tourner la page!
Même si c'était dur de balayer des souvenirs comme ça et se montrer forte dans ce genre de situations, Fia secoua la tête avec un sourire triste:
-Il est disons... Occupé hé hé...
C'était pas très drôle mais bon... Faut dédramatiser!


Spoiler:
 












~Je vais faire un bien jolie bouquet~

Une rose d'Illian Okami/Une rose de ma servante adorée Echo

Quatres rose de Lila Bezarius

Deux rose mauves de Twinkle

Deux belles roses rouges de Glen ♥

Cinq gentilles rose de Zack


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Rainsworth

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Nom de l'associé (Chain pour les humains et humains pour les chains)
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Mer 26 Déc - 20:40

Je n’étais toujours pas très à l’aise, cependant, le comportement de la jeune fille venait à ma rassurer et m’apaiser. Je restais sur mes gardes, et j’étais bien obligé, dans une bibliothèque, comme tout lieux d’ailleurs, nous étions rarement seul. Je savais que des oreilles pouvaient m’entendre et entendre la jeune femme. Que pouvais-je faire si une personne avec de mauvaise attention, n’aimant pas les serviteurs venait à venir ? Je ne pourrais pas faire grand-chose, je n’avais aucun pouvoir, personne pour prendre ma défense, certes, je savais me battre, cependant, cela n’était pas toujours suffisant, parler ? A quoi bon avec une personne qui se pense plus fort et qui ne vous écoutes pas ? Parler ne sert à rien.

Je devais bien avouer que pour une noble, elle était sympathique. En fait non, elle était sympathique tout court. Elle cherchait réellement à me mettre à l’aise. Mon esprit négatif me disait que cela caché quelque chose. Je devais faire partir cette pensé au plus vite. Ce n’était pas possible. Elle avait une tête d’ange, une voix douce et raffiné, des vêtements qui lui allait très bien, elle avait tout plaire, elle ne pouvait pas être méchante, ou alors elle cachait très bien son jeu. Je me disais que je pouvais lui faire confiance, mais d’un autre côté, j’avais vu et entendu tellement de chose et que cela paraissait compliqué. Cela était bizarre, mais sa gentillesse, qui me touchait énormément, me mettait mal à l’aise, je n’étais pas à mon aise. De plus, je ne savais pas comment me comportait avec elle, oui, cela pouvait paraitre étrange, moi qui voyais des noble pratiquement à longueur de journée, qui leur parlaient et apportaient tout ce que ces derniers désiraient, je ne savais pas comment me comporter, quoi dire devant une jeune fille de la noblesse. Je n’avais pas l’habitude de parler à cette catégorie sociale en dehors de mon travail et je n’avais encore moins l’habitude de parler aux femmes. Je ne savais pas comment il fallait se comporter en leur présence, ce qui fallait leur dire, ce qu’elle voulait entendre… Déjà, comment je devais la voire ? Comme une noble ou bien come une jeune femme ?
Non, mais quelle idée je me faisais là ? Bien sûr que je devais la regarder, lui parler une noble. Une femme… Non, non, non je ne pouvais pas la voir comme une femme. En y repensant, s’était la première fois que je parlais à une jeune femme. Cette simple idée me faisait rougir, je devais vraiment avoir l’air bête et la jeune Fia, ne devait pas comprendre mon changement soudain de teint .La pauvre. Enfin, je disais la pauvre, mais elle devait plutôt en rire, un homme qui rougit devait être assez rare, surtout sans raison apparente. J’étais complétement déstabilisé par la pensée que je venais d’avoir.

Je la regardais, elle riait doucement, elle avait un joli sourire. Puis, elle reprenait la parole pour répondre à ce que je venais de lui dire, il y avait quelques secondes de cela, ou bien quelques minutes, je ne savais plus à force de me perdre dans mes pensées et le temps passait si vite…

-Ma mère n'en a rien à faire, elle vit loin d'ici, elle ne se déplacera pas pour vérifier avec qui sa fille a discutée à tel heure ou tel endroit et mon père est...

On dirait que je venais de l’énerver, pourtant ce n’était pas mon but, bien au contraire. Elle avait parlé avec une voix un peu tremblante, triste, je ne savais pas de trop comment la qualifié, mais cela état si bizarre. Je faisais un mouvement de recul par surprise. Son sourire venait de disparaitre en une fraction de secondes à peine. Je me sentais tellement bête. Je venais de toucher une corde sensible sans même le vouloir ni l’avoir faire exprès. Elle n’avait pas besoin de continuer beaucoup plus pour que je comprenne ce qu’il en était de son père. Il y avait à cela que deux solutions possible, restait à savoir laquelle était la bonne, cependant, je n’allais pas essayer de chercher plus loin, ayant moi-même plus aucun de mes deux parents… Soit son père était partie, la délaissant comme un malpropre avec sa mère, soit il était mort. Je ne savais pas laquelle de ces deux propositions étaient la meilleure… J’aurais volontiers dit la première, car au moins, il était vivement, mais je ne pouvais pas me mettre à la place de la jeune fille… Puis, elle continuait de parler ;

-Il est euh...
-Il est disons... Occupé hé hé...


Je comprenais très rapidement avec ce qu’elle venait de rajouter et le ton de sa voix qui était de pire en pire. Son père était mort… Je n’avais pas le temps de donner le moindre ordre à mon cerveau que je voyais mes jambes allaient de l’avant et mes bras se mettre autour de coup de la jeune fille. Mon corps venait de bouger tout seul. Mon Dieux, qu’est-ce que je venais de faire ? Est t’ai-je fou ? Il me fallait quelques longues secondes pour comprendre ce que je venais de faire. Je me reculais vivement, sentant mon visage devenir chaud. Je rougissais ? Non, ce n’était pas possible. Je me trouvais devant elle, regardant mes mains, tête baissé, évitant de la regarder, évitant tout contact visuel avec Fia. J’avais honte de ce que je venais de faire, comme si cela était un comportement descend. Je me mettais à essayer de parler pour lui répondre, bégayant à pratiquement chaque mot, ce qui n’était pas vraiment pratique.

-Je… Je… excu…sez…moi… Je… sais pas… ce qu’il… m’a… prit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/
Fia Nightray
Distorted Princess ♥
avatar

Messages : 271
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 18
Localisation : Derrière cette machine que les mortels appellent ordinateur 8D

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Clairon
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Sam 29 Déc - 20:46

J'éspère que Zack a rien remarquer. Mais c'était évident qu'il avait remarquer quelque chose... On ne peut pas vraiment dire que j'ai jouer dans la subtilité quand ma voix s'est mise à dérailler. Je me retins pour ne pas éclater en sanglots mais c'est vraiment dur. C'est la honte de pleurer devant un homme que je ne connais que depuis à peine un quart d'heure.

Il ne fallait pas qu'il remarque que quelque chose n'allait pas. Mais c'était perdu d'avance, il se doute de quelque chose et je passer pour l'orpheline qui tire la tête pour un rien et qui veut attiser la pitié des gens. Mais je ne suis pas comme ça! Enfin je ne crois pas.
Je pouvais d'ailleurs entendre cette charmante remarque de Clairon dans ma tête:

-Fifi, je t'ai déjà dis que tu étais trop sensible... Ne montres pas tes sentiments comme ça! Le passé appartient au passé!

"C'est facile de dire ça quand on a pas vu des membres de sa famille mourir... Oh pardon Clairon."
Je regrettes aussitôt mes mots. Ma chain voulait juste que je passe à autre chose pour ne pas vivre avec ces lourdes pensées sur le dos toute ma vie. En plus, elle sait très bien ce que je ressens, elle-même a vu sa famille se faire assassiner devant ses yeux.
Je suis allée trop loin. Elle fait des efforts pour ne pas m'inquiéter et préfère penser à autre chose et moi je ne suis qu'une égoïste qui l'embête avec mes pensées obscures.
Le mal était fait.

Tiens Zack s'avance vers moi... Tiens ses bras s'enroulent autour de mon cou... Tiens on dirait qu'il me fait un câlin... Mais que quoi hé... HEIN?

-Mon-monsieur Zack?...

Demandais-je interloquée. Je me mis à rougir d'embarras et sans m'en rendre compte, mes larmes se mirent à couler.

Commentaire de Clairon: Oh super! Il manquait plus que ça!

C'était gênant mais je me demandais si il avait fait ça pour me consoler?
Parfois un simple geste vaut mieux que des mots. Je resta là sans rien faire trouvant ce geste d'affection plutôt réconfortant.
Mais se rendit compte de sa "bêtise", Zack recula en bégayant tandis que j'essuyais mes larmes ayant honte de m'être comporter comme une gosse, ce que j'étais:

-Je… Je… excu…sez…moi… Je… sais pas… ce qu’il… m’a… prit…

Ne suivant plus rien du tout je sursautes:

-Heu hein!!?

Sa façon de bégayer était drôle. Je me mis à rire trouvant cette gêne adorable mais en cachant mon sourire derrière ma main pour ne pas qu'il aille s'imaginer que je me moques de lui...
Après avoir finit de rire je redressa ma tête:

-Ce n'est pas grave. C'était gentil. Et moi excusez moi d'avoir pleurnicher comme une gamine...

En fait est-ce que Zack a vu que je pleurnichais comme une gamine?
Clairon: Tu viens de le lui dire idiote.
Je crois que je vais changer de prénom, de nom, emmenager très loin d'ici dans un lieu où personne me connait.


Spoiler:
 












~Je vais faire un bien jolie bouquet~

Une rose d'Illian Okami/Une rose de ma servante adorée Echo

Quatres rose de Lila Bezarius

Deux rose mauves de Twinkle

Deux belles roses rouges de Glen ♥

Cinq gentilles rose de Zack


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Rainsworth

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Nom de l'associé (Chain pour les humains et humains pour les chains)
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Dim 30 Déc - 11:52

Tandis que je la regardais, je devenais tout rouge. Elle devait surement pensais, que j’avais eu à son égard, seulement que de la pitié, mais non, ce n’était pas le cas. Je ne voulais pas qu’elle me prenne pour le mec à la pitié facile ou bien celui qui faisait des câlins à tout va. Je la comprenais vraiment. Je savais que ce n’était pas simple, et même si on essayait d’oublier, il y avait toujours un manque. Un manque d’amour parental. Des fois, je passais mon temps à me demandait s’ils auraient été fière de ce que j’étais devenu et s’ils pouvaient me voir de la haut… Au final, cette jeune fille était pareil que moi, juste bien plus sensible, ce qui devait vraiment être dur pour elle. Je me demandais si elle était toujours aussi sensible. Elle paraissait aussi fragile physiquement et physiologiquement. Alors que je venais à peine de m’éloigner d’elle, je pouvais apercevoir des larmes couler le long de ses joues. Je me sentais bête, je devais faire quoi ? Je devais dire quoi ? S’était la première fois que je faisais face à une pareille situation.

Je tournais sur moi-même cherchant dans mes poches un mouchoir ou bien morceaux de tissu, bref tout ce qui pouvait servir à sécher des larmes. Déjà que je n’aimais pas voir une personne pleurer, mais alors une jeune fille, s’était encore pire, personne n’avait le droit de faire pleurer une demoiselle, à moins que ce ne soit de joie. Je ne trouvais pas de mouchoir dans mes poches, je regardais donc autour de moi, mais rien. En même temps, dans une bibliothèque, cela paraissait assez évident.
Puis, elle se mettait à rire, une tout petit rire qu’elle essayait de cacher derrière ses mains, Fia devait rire car je venais de bégayer. Je rougissais encore plus, me sentant gêné par la situation, elle devait me prendre pour un parfait idiot.

-Ce n'est pas grave. C'était gentil. Et moi excusez moi d'avoir pleurnicher comme une gamine...

Je ne savais pas du tout quoi répondre à cela, et je ne pouvais pas me permettre de lui faire repenser à ses parents. Je la regardais, puis je baissais le regard. Je fouillais de nouveau dans mes poches, et je trouvais enfin un mouchoir. Je le sortais de cette dernière et je lui tendais assez maladroitement en m’approchant de quelques centimètres de la jeune fille pour qu’elle puisse le prendre. En présence d’une demoiselle, je perdais, comme elle pouvait le remarquer, tous mes moyens. Je n’avais vraiment pas l’habitude. Je pensais à tous ces hommes qui jouait les dons-juan, et dire que s’était eux qui plaisaient aux femmes. Mais bon, je ne cherchais pas non plus à plaire à ses demoiselles, à quoi cela pourrait bien me servir. Je me rappelais de ce que mon défunt père m’avait dit un jour « l’important mon enfant, ce n’est pas de savoir quand tu trouveras une charmante demoiselle, mais que tu sois heureux ». Je ne savais pas vraiment ce qu’il appelait être heureux avec une femme, ni même être amoureux, je ne savais pas ce que cela voulait dire. De toute manière, mon travail me prenait le plus claire de mon temps.
Fia avait-elle un fiancée vu qu’elle venait une famille noble ? Oui, surement qu’elle devait en avoir un, je me demandais comment cela était, si elle l’aimait et si lui aussi.

Je la regardais toujours, attendant très maladroitement qu’elle prenne le petit mouchoir que je lui tendais, ne sachant pas vraiment quoi lui répondre. Si pleurer pouvait la soulager, lui hotter un poids, alors je ne voyais pas ou était le problème. De plus, je ne la prenais pas pour une gamine. Elle me paraissait très mature.

-Vous…Vous allez mieux ? Vous… Vous savez… Je vous comprends…

Je baissais à nouveau la tête, le sol était très propre d’ailleurs. Il était sûr qu'avec ce que je venais de dire, elle allait comprendre, que je me trouvais dans la même situation qu'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/
Fia Nightray
Distorted Princess ♥
avatar

Messages : 271
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 18
Localisation : Derrière cette machine que les mortels appellent ordinateur 8D

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Clairon
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Mar 1 Jan - 15:19

Zack avait l'air pensif. Gênée, les yeux bouffis, je ne savais pas trop quoi faire ni quoi penser. Un grand silence pesait dans cette pièce.
Bon il faut que je cherches une vanne à balancer pour nous sortir de cette gêne... Mais je ne su quoi dire, évitant le regard du valet de la famille Rainsworth, je fixais mes ongles pour ensuite baisser la tête.

La situation dans laquelle on se retrouvait tout les deux était assez embarrassante. On se connaissait à peine et il connaissait déjà une part de mon passé, enfin, il faut dire que je ne suis pas la reine de la discrétion. Clairon a raison, je dois faire attention à contrôler mes émotions parce qu'on sait tout de moi. Je suis comme un livre ouvert alors qu'il y a certaines choses que je devrais cacher...

Zack fouillait dans ses poches. Etait-il à la recherche d'un mouchoir? Ne m'avait-il pas assez consoler comme ça? Je lui en demandais trop.
Il me tendis un mouchoir que je m'empressa de prendre en le remerciant.
Je devais avoir une sale tête... En même temps c'est un peu normal quand on a pleurer, je penses.

Il demanda mal à l'aise. Ca devait être gênant pour lui aussi, de voir une jeune fille pleurer:

-Vous…Vous allez mieux ? Vous… Vous savez… Je vous comprends…

Je fus surprise de cette réponse au début. J'essuie mes larmes à l'aide de son mouchoir. Il ne se moquait même pas de mon attitude... Je me mis à sourire sincèrement pour le rassurer:

-Oui, merci... Merci beaucoup. Désolée du dérangement.

Pauvre valet, non seulement je lui faisais peur mais en plus je lui faisais perdre son temps. Je récupéra mon livre qui était tomber par terre.



Spoiler:
 












~Je vais faire un bien jolie bouquet~

Une rose d'Illian Okami/Une rose de ma servante adorée Echo

Quatres rose de Lila Bezarius

Deux rose mauves de Twinkle

Deux belles roses rouges de Glen ♥

Cinq gentilles rose de Zack


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Rainsworth

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Nom de l'associé (Chain pour les humains et humains pour les chains)
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Mar 1 Jan - 22:31

Elle prenait le mouchoir et essuyait les dernières larmes qui coulaient le long de son visage. Je la regardais faire, content de voir qu’elle ne pleurait plus. Elle avait du pleurer un long moment à la mort de ses parents. Je songeais à tout le mal que cela avait du lui procurer, j’avais eu plus de chance qu’elle en étant adopté par la famille Rainsworth, ils m’avaient toujours bien traité et n’avaient jamais abordé le sujet de mes parents, de se faite, j’avais pu faire mon deuil à ma vitesse. Cependant, je savais que ce n’était pas le cas pour tout le monde. Il était rapide, à sa façon d’agir qu’elle en souffrait toujours et sans doute qu’elle allait en souffrir encore très longtemps. Je me demandais si je pouvais faire quelque chose pour lui venir en aide, mais je ne pensais pas qu’elle accepterait d’en parler avec une personne extérieur et encore moins avec moi, qu’elle connaissait à peine.

Une fois qu’elle avait finit d’essuyer les larme, elle me faisait un sourire bien plus vrai, j’avais l’impression que s’était le premier sourire qu’elle me faisait en le pensant vraiment, je devais bien dire que je trouvais cela agréable. Je baissais la tête, rougissant un peu à son sourire, vraiment, quel parfait idiot je faisais là. Incapable de regarder une jeune femme droit dans les yeux…

-Oui, merci... Merci beaucoup. Désolée du dérangement.

Ouf, j’étais rassuré, elle allait mieux. Pleurer, pouvait soulager, ou bien au contraire, rendre encore plus triste. Pleurer avait l’air de soulager Fia et s’était mieux ainsi. Qu’aurais-je fait si elle avait continuait ? Comment j’aurais pu l’aider à se calmer ? Quels moi, aurais-du employer ou bien ne pas employer ? Cela me soulageait vraiment. Je n’avais pas pour habitude de consoler les gens, d’ailleurs, je ne voyais jamais personne pleurer, alors, dans ce genre de situation, je ne savais pas comment il fallait réagir.
Elle se baisait ensuite afin de récupère son livre qui se trouvait par terre. Je n’avais pas le temps de lire le titre, de toute manière, je ne voyais pas à quoi cela aurait pu m’avancer… A mieux connaitre ses gouts en littérature ? Et après, j’allais en faire quoi ?
Je la regardais, je savais que le moment de se séparer allait bientôt arrivé, mais je ne savais pas pourquoi, au fond de moi, je ne voulais pas. Je voulais encore passer un peu de temps en sa compagnie, non en sa charmante compagnie. Je voulais connaitre plus de chose sur elle, sur ces goûts, sa vie, ce qu’elle faisait, son rôle dans la famille à laquelle elle appartenait, mais comment faire ? Comment je pouvais la retenir, comment je pouvais lui demander ? Je la regarder maladroitement, il ne me restait plus beaucoup de temps, elle allait partir, quand soudain, stressé par la situation, ma bouche sortait des sons toute seule ;

-Heu… Excuse-moi… Je…

« Je » quoi ? J’avais l’air malin maintenant. Mon visage devenait rouge tomate, j’étais comme affolé, comment lui dire ou bien lui faire comprendre, comment faire ? Sous la pression, je sortais une autre imbécilité ;

-Tu as besoin de quelque chose ? Tu… veux parler ? Je… Heu…

Quel idiot, j’étais même pire qu’un idiot, il n’était pas possible d’avoir un visage plus rouge que le mien à cet instant, je n’osais pas lever ma tête, ni la regarder, je pensais d’ailleurs m’enfuir en courant, mais mes jambes ne répondaient pas, une corde, voilà, cela était une idée parfaite. Une corde, une poutre et un tabouret. Quel autre ânerie encore, je pouvais bien sortir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/
Fia Nightray
Distorted Princess ♥
avatar

Messages : 271
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 18
Localisation : Derrière cette machine que les mortels appellent ordinateur 8D

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Clairon
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Sam 5 Jan - 23:05

Cela me faisait un peu de peine de quitter Zack ainsi. Certes, je le connais que depuis un quart d'heure mais la dernière personne qui ma consolé comme ça c'est Eva, ma tendre soeur que j'ai perdu... Perdue? Est ce qu'on a des preuves de leur mort? A part les mots de maman qu'est ce qui me fait vraiment croire qu'ils ne sont plus de ce monde? Le Chasseur de Tête, les victimes de la famille Nightray... Et si c'était faux? Si ma mère avait tout manigancer pour me protéger... Mais me protéger de quoi?
Cela fait des années que je vis avec cette culpabilité de ne pas avoir su protéger Eva et mon père et une minuscule lueur d'espoir... Est ce que j'ai encore le droit de garder espoir? Et si je faisais des recherches? Je pourrais peut être trouver quelque chose... Ou m'en sortir avec une grande déception... Mais je veux essayer! Après tout, qui tente rien n'a rien! Je veux savoir! Je veux être persuadée qu'il n'y a vraiment plus rien à faire et si c'est le cas j'abandonnerai!

Je rangeais le livre avec un grand regret... Non pas que je regrettais de pas pu avoir lu le livre mais je regrettais de ne pas rester plus longtemps avec mon nouvel ami... Ami? Est ce que j'ai le droit de le considérer ainsi? Bah même si c'est la première fois qu'on se présente l'un à l'autre je ne regrettes pour rien au monde cette rencontre, et je botterais les fesses de ces abrutis qui se moquent de son rang, il m'a écouté, m'a consoler... Oui, j'éspère qu'un jour je pourrais l'appeler "ami", j'en serais ravie.

Mais pour le moment... Je dois simplement me contenter de garder espoir en sachant que de toute manière je pourrais le croiser dans certaine occasions, comme des réceptions, visites... Etant donné que c'est le serviteur d'une des quatre grandes familles ducales. Oui, on finira certainement par se revoir. Je souris: Cette simple pensée me rassurait. Quoi qu'il en soit j'oublierai jamais ce qu'il à fait pour moi.

-Heu… Excuse-moi… Je…

Tiens? Le jeune homme a encore quelque chose à me dire? Je me retournes et l'écoute attentive mais les seules mots qu'il parvient à prononcer sont:


-Tu as besoin de quelque chose ? Tu… veux parler ? Je… Heu…

Ah d'accord... Je le regarde interloquée ne sachant pas trop comment doit réagir une personne normale. Dois je rire ou soupirer? Je me contentes juste de prendre ces mains et le regarder dans les yeux:
-Ca va aller Zack... Merci... Prends soin de toi et bonne chance pour la suite!

Tiens on se tutoie maintenant? Bon ben... D'accord!


Spoiler:
 












~Je vais faire un bien jolie bouquet~

Une rose d'Illian Okami/Une rose de ma servante adorée Echo

Quatres rose de Lila Bezarius

Deux rose mauves de Twinkle

Deux belles roses rouges de Glen ♥

Cinq gentilles rose de Zack


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Rainsworth

avatar

Messages : 338
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau: 0
Associé : Nom de l'associé (Chain pour les humains et humains pour les chains)
Affinités:

MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia] Sam 26 Jan - 21:14

Que venais-je de faire encore ? J’étais bon pour me faire tout petit. Des fois, je me demandais moi-même pourquoi je parlais, pourquoi j’ouvrais ma bouche et pourquoi je ne tournais pas sept fois ma langue dans ma bouche avant de parler. Pour qui pouvait être bien me prendre à présent ? Pour un sombre idiot ? Ou bien un homme désespérer ? Je ne savais pas trop bien, mais à présent, il était sûr qu’elle n’allait pas faire que des louanges sur moi… Elle allait partir et je la tutoyais… Ce n’était pas ainsi, que j’allais pouvoir faire en sorte qu’elle reste un peu plus longtemps. Je ne voulais pas grand-chose, juste… Passer encore un peu de temps avec elle, pouvoir lui parler encore un instant… Mais, je ne devais pas rêver, et je savais pertinemment que ce n’étais pas possible. Je baissais la tête et fermais les yeux, je priais… Je priais pour qu’elle allait dire oui, pour qu’elle ne parte pas… J’espérais, alors que je savais que j’allais être dessus… Je n’avais plus d’espoir, de plus, j’allais devoir faire mes excuse pour ce « tu ».
Je sentais de la chaleur sur mon corps, plus précisément au niveau de mes mains. Je levais légèrement la tête. Avais-je le droit de la regarder dans les yeux ? J’en venais à me poser cette question… Mais que faire des rangs, que faire de tout ceci, vu qu’elle n’en avait rien à faire ? J’avais donc le droit ? Oui, je l’avais, j’avais ce droit. Je la regardais donc dans les yeux. Je souriais maladroitement, encore ce fichu sourire… Pourquoi je ne pouvais pas faire un sourire correct ? Etait-ce elle qui me troublait ? Non, s’était impossible. Je tournais ma tête dans tous les sens. J’allais encore passer pour l’idiot de service… J’étais arrivé à un point qu’elle ne devait même plus faire attention.

-Ca va aller Zack... Merci... Prends soin de toi et bonne chance pour la suite!

Quoi ? Elle me tutoyait également. Je faisais les yeux ronds avant de baisser la tête à nouveau. Moi qui ne voulais pas de cette réponse, j’étais servi. Sombre idiot, à quoi tu t’attendais. Que pouvais-je faire maintenant ? Elle n’allait pas tarder à me lâcher les mains, à se retourner de nouveau, et je n’aurais plus que son dos à regarder, et ensuite, la porte qu’elle allait ouvrir pour partir. Mais maintenant, je ne pouvais plus faire grand-chose. Sans m’en rendre compte directement, je serais ses mains dans les siennes.

-Je…D’accord… Toi aussi, prends soin de toi…

Je disais cela d’une voix peu enjoué. Je relâchais mes mains, cependant, elle restait collé au mienne, même si cela allait changer dans très peu de temps. Combien de seconde allait-elle resté ? Je préférais ne pas la voir partir. A nous voir ainsi, la situation devais être assez trompeuse. Les gens pourraient nous prendre pour un couple, alors que ce n’était pas le cas, s’était d’ailleurs, loin d’être le cas. Étions-nous amis déjà ? Je ne savais pas… Je ne pouvais pas être ami avec une noble, cela m’était impossible, se serait manquer de respect à mon rang et à la jeune Fia. Je ne savais pas vraiment ce qu’était un ami. Sans doute en avais-je eux quand j’étais jeune, mais je ne me souvenais plus. Ma famille, les Rainsworth, étaient les seuls personnes que je prenais pour des « ami ». Seul… De nouveau j’allais me retrouver seul dans cette immense pièce, chacun de mes pas allaient résonner… Fia… Ne pars pas… Voilà ce que mes pensées disaient, ce que mon cerveau répétait. Mais je ne pouvais lutter contre ce qu’elle voulait, je ne pouvais pas la supplier de rester. Je devais respecter son choix et ce que j’allais faire, peu importe ce que je souhaitais, ce n’était pas à moi de commander sa vie. Si au dernier moment elle décidait de rester, alors je serais heureux, mais si ce n’était pas le cas, je ne ferais rien contre. Après tout, avec un peu de chance, nous pourrions toujours nous voir pour d’autre occasion. Du moins, je le souhaitais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gulf-kingdom.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une femme assise [PV Fia]

Revenir en haut Aller en bas

Une femme assise [PV Fia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Abyss :: ¤RP¤ :: Académie Latowidge :: Bibliothèque-