Pandora Abyss
Bienvenue a vous sur Pandora Abyss!

Sur le forum de Pandora Abyss, vous avez une liberté totale. Vous pouvez décidez de suivre le manga Pandora Hearts en y greffant votre personnage, vivre votre propre aventure en vous mélangent un peu avec les protagonistes du manga ou bien, faire une histoire totalement a part, qui na rien a voir avec le manga. Ce forum vous offre des possibilités de RP fascinantes alors, profitez en.



Forum RPG basé sur l'univers de Pandora Hearts.
 
AccueilAccueil  L'Abyss...L'Abyss...  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Points de Strall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cheshire
Fondateur - Chain spécial
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau: 3
Associé : Aucun
Affinités:

MessageSujet: Points de Strall Lun 14 Juin - 19:55

On appelle un chat, un chat. (et un fou, un fou) [RP Cheshire/Strall]

Et de par tous les lieux où il pouvait être, il était ici, désœuvré, joyeux, fou, bref comme d'habitude. Ce lieu magnifique d'après ses critères....Chaotique, torturé, plein de couleurs qui défient l'esprit...Cet endroit le rassurait. Il venait d'entrer par la porte.
Il avait été envoyé par "elle". Cet être bien au delà de lui, lui avait ordonné d'aller ici pour savoir a quoi ressemblait la personne qu'il devait tuer. "Elle" lui avait imposé ce voyage, de quoi l'énerver, mais la quiétude de ces lieux eurent tôt fait de le calmer, même s'il ne s'y sentait pas le bienvenu.
Il sentait la rage qui suintaient de ces lieux et elle était très forte.
*Bah...pas d'quoi s'inquiéter, s'il y a un problème, je fais comme d'hab, je passe outre*
Il avait toujours fait pareil, pourquoi changer? Il prit une forme humaine avec son vêtement de bouffon, et inspira un bon coup :
"Bonjour, damoiselles et damoiseaux, je suis le bouffon qui s'annonce chez vous pour vous conter une histoire. Daignez supporter en ces lieux ma présence et permettez qu'un humble fou puisse vous distraire un temps en échange d'une seule question."fit-il d'une révérence gracieuse.
Il réajusta son masque sur son visage et son sourire resta toujours moqueur. Après tout, un fou reste un fou quel que soit le lieu où il se trouve.
Tout a coup, un flash de souvenir lui revint :
".....tu iras....re....ver..le chat d.....ire..." C'était "Elle", quand? Il ne s'en souvenait pas, mais il était sûr que ca avait un rapport avec sa présence ici.
*Un...chat?*
Sa tête se fendait en deux, son monde reprenait une logique...Une migraine de tous les diables se mis a lui prendre. Il tomba a genoux, sa tête dans les main, silencieusement, sans pousser le moindre gémissement, puis l'instant d'après, il se releva en faisant un salto arriere, et en poussant un petit cri de ravissement.
*Décidément ces lieux me plaisent de plus en plus, c'est ici que j'ai retrouvé des sensations ! Béni soit le maître de ces lieux !*
Il attendit une réponse de ses possibles hôtes tranquillement planté là où il se trouve. Il regardait vers le sol, s'attendant a voir un chat...

*Humain? Hmm peut être aurais je du prendre une forme moins "humaine"*
Il réagit rapidement a l'agressivité de son hôte, et décida de rendre son corps plus rapide et plus mortel, en rétrécissant, en augmentant la puissance de ses jambes, et en rendant ses bras coupants comme une lame de katana, et d'un bond foudroyant, fonça vers le lustre et le découpa en petits morceaux.
Il retomba dans une fine pluie de cristaux et de métaux, et une fois sur le sol, il changea aussitôt d'enveloppe charnelle et prit l'apparence d'un valet aux yeux rouges. Il s'exprima alors d'une voix veloutée :
"Quel manque de courtoisie de ma part, entrer chez vous sans me faire annoncer était, je le crains, une erreur de ma part. Daignez me pardonner, et parlons ensemble de ce qui m'amène ici, car si je n'y suis pas le bienvenu, autant traiter rapidement mon cas, et ainsi, moins de temps je resterai chez vous. D'autant que je suis d'abord venu vous distraire, non vous chercher querelle."
Étant donné qu'il n'était pas le bienvenu, il se mit a marcher dans les couloirs, comme si c'était naturel de sa part. Il se méfiait même pas d'une possible attaque sur lui, la pensée ne lui en traversant pas l'esprit, ou du moins ce qu'il en reste.
"Je ne suis pas ici de ma volonté, "Elle" m'a obligé de venir vous voir. J'ai une question et vous en avez la réponse. A moins que vous ne souhaitiez vraiment ma fin, je préfèrerais ne pas me battre. Soyons civilisés....."Puis soudain, il changea du tout au tout, de sa forme jusqu'à son intonation qui devenait mal maitrisée et complètement chaotique. Il prit la forme d'une grande ombre noire, avec un grand sourire tordu et dingue, gardant son masque sur le visage et fit :"...a moins que vous ne souhaitiez une valse du sang, celle que j'ai toujours aimé a pratiquer et avec un certain talent. Voulez vous connaître ma danse ?..."dit-il tout en éclatant d'un rire aigu et glacial.

Les yeux du bouffon s'illuminèrent encore plus que d'habitude. Ainsi, son hôte voulait la dance du sang !
*Quel goût de sa part ! Quel génie ! Ce changement soudain me plait tant ! Combien de temps cela fait il que je n'aie pas rencontré quelqu'un comme lui?*
"Alors, je vais danser, et vous allez regarder. J'espère que le spectacle vous plaira, mon hôte."fit-il en redoublant de rire.
Il modifia l'un de ses doigts pour le rendre tranchant et acéré, puis s'entailla les avant bras, et se mit a danser. Sa danse est gracieuse, magnifiée par le sang qui jaillissait de ses plaies mais il en ressortait un coté malsain, une ambiance de décadence et de folie et cependant, il semblait y manquer quelque chose. Un partenaire peut être... Il entonna un petit air, et finit sa danse sur une petite pirouette. Il referma alors ses plaies, et leva la tête d'un air songeur...
*Ha ma dame...que vous me manquez pour compléter cette valse.*
Puis, il se reprit, et fit une révérence gracieuse :
"Je me présente : Strall....le bouffon. Comme tout bon fou, je me dois de me mettre au service du maître des lieux où je viens. Tant que je serai chez vous, je le reconnais, je ne suis que votre humble serviteur. Provoquer n'est que l'une des attributions d'un bouffon, mais jamais je ne vous menacerais chez vous, ca serait perte de temps pour vous comme pour moi, et perte de mon existence, ce qui m'incommoderait fort malheureusement."
Il n'avait pas peur. Seul son monde lui importait, mais celle qui l'avait envoyé ici pouvait tout aussi aisément détruire son monde que Cheshire a cet instant, mais il n'avait pas peur. "Elle" n'importait plus, Cheshire avait réussi a lui faire ressentir la curiosité. Il n'hésita pas un instant a exprimer sa pensée :
"Vu qui vous êtes, vous vous dites bien que seul un fou pourrait oser pénétrer ici sans but...or, c'est mon cas. Puisque je n'ai pas de but, je viens de m'en donner un. Je suis toujours en votre pouvoir, vous pouvez très bien me briser, mais sachez néanmoins que je ne suis rien d'autre qu'un bouffon qui cherche une cour où pouvoir exercer ses pitreries. "Elle" ne m'intéresse plus, par contre, vous, vous avez réussi a me donner un sentiment ce que seul des êtres exceptionnels pourraient réaliser. Laissez moi exister, je vous en prie, pas un instant je n'avais de mauvaises intentions envers vous."

"Mon associée? Elle n'est plus. Elle était la dame écarlate, et j'étais son bouffon, son amuseur public, plus aimé qu'un amant, plus haï que le meurtrier de sa famille, tel étais-je a ses yeux. C'était une humaine, et comme tous les humains, elle se laissa dévorer par l'avidité qui la rongeait, ainsi, l'abysse l'a engloutie, étape finale d'un processus depuis longtemps entamé. Je me souviens de son nom, elle s'appelait Isabella Strangues. Elle voulait se venger, se venger des gens qui l'avaient souillée par quatre fois. Elle me raconta sa vie, sa quête, ses rêves, ses espoirs, ses peines, ses rancœurs, et moi, je lui offris mon cœur, mon âme, et mon monde, et elle les accepta avec joie. Par quatre fois, elle fit appel a moi, et par quatre fois, je l'ai satisfaite, et par quatre fois, elle ressentait pas de plaisir a se venger. Alors elle en voulut plus, toujours plus et je devins son compagnon de damnation, de débauche et de joies, presque un complice dans sa course a la déchéance. Elle bénissait mon arrivée car depuis que je fus a ses cotés, jamais elle ne connut la peine, ni le remords, ni les regrets. Et un jour, elle utilisa mes talents une fois de trop, consumant ainsi son corps, son âme et ma liberté. Une histoire somme toute assez classique, n'est ce pas? Et pourtant, il faut croire qu'elle fut hors du commun pour qu'on m'affranchisse de l'abysse. C'est "Elle" qui m'en donna le privilège..."
Il fit un tour sur lui même, et sortit un jeu de cartes. Il se mit a le mélanger, et tira une carte. Dessus, il y avait une représentation de Strall en habit de bouffon, avec écrit Jester sur les cotés. Puis il la fit tomber au sol, et tira une deuxième carte. Il s'agissait de la dame de carreaux, avec dessus le dessin très réaliste d'une jeune femme. Son visage était éclairé de joie et d'amour, mais ses yeux brillaient de la même folie que ceux du bouffon. Sur la carte était marqué Scarlet Queen. Il la fit tomber au sol...ainsi que toutes les autres carte qu'il avait. Il en tomba un nombre impressionnant, une, voire deux centaines de cartes. Les têtes (As, Rois, Dames, Valets) affichaient a chaque fois un dessin d'une personne très réaliste. Sur l'as de pique figurait un visage étranger et a la fois familier.
"Ces cartes représentent ma mémoire, celle que j'ai accumulée durant toute mon existence. Oh ! Mais regardez l'as de pique, il me fait penser a quelqu'un."
D'un geste de sa main, les cartes disparurent, et il garda seulement trois cartes en main. La dame de carreau, le joker et l'as de pique. Finalement, le visage de l'as de pique se précisa sur la carte, et se mit a représenter le visage de Cheshire.
"Oh, mais il semblerait que vous ferez partie de ceux que je n'oublierai pas..."
Un nom se dessina sur la carte : Servant of Alice.
"Ne vous y trompez pas, je n'ai aucun pouvoir sur ces cartes, si ce n'est que de les faire apparaitre ou disparaitre, ni même sur les personnes qui y figurent. Vous ne voyez que ma mémoire en cet instant. Par contre vous m'avez posé une question sur "Elle".... je ne sais pas qui c'était, mais je sais a quoi "Elle" ressemblait, elle avait l'air d'une marionnette de lapin. C'est la seule définition qui me vienne en tête quand je me souviens d'"Elle". "Elle" m'a dit que je pourrais servir en venant ici...Il semble qu'"Elle" ait trouvé mon histoire intéressante quand je lui ai parlé de la dame écarlate, elle m'a écouté jusqu'au bout, mais elle ne s'est pas présentée. Je n'ai point pu protester quand dans mon monde, elle réussit a imposer sa voix au dessus du spectacle incessant qui avait lieu. Seule une dame de grande qualité pouvait faire ca, alors, il me semblait impoli, voire dangereux pour moi de résister a une telle volonté. Alors j'obéis a sa voix, et me voici chez vous, pour vous servir.
Et voici ma question : Comment puis-je vous servir?"
Il fit une nouvelle révérence, et ajouta :
"Mon maître..."

Le bouffon était conscient que Cheshire lui avait là fait un grand honneur. Pas un instant il ne railla, ou n'émit le moindre mot pendant le manège de son hôte. A vrai dire, il ne se sentait pas spécialement honoré d'avoir été en présence du corps de la marionnette de lapin. Et de toute façon, c'est pas comme s'il avait autre chose a faire, et il s'en fichait un peu de Alice. Celui qui l'intéressait était Cheshire.
En regardant son visage, une carte lui apparut en main, et ce fut la dame de pique. Sur un quart de cette carte, était représentée la forme de marionnette de lapin, sur un autre quart, se dessina le visage de la jeune femme. Il leva la carte en l'air et la suivit des yeux, comme envouté...
"Ainsi donc, Alice est la Dame de Pique...Mais...il semble que cette carte est incomplète...Je suis a votre service, Cheshire. J'espère que mes tours sauront vous satisfaire."Fit-il en éclatant d'un rire fou.
Un nom apparut alors sur la carte : Divided beauty.
*Quel nom approprié...*
Il répondit d'une voix langoureuse, tout en tournant autour de Cheshire :
"Alors dans ce cas, ne faisons point attendre Alice...enfin celle ci....ou peut être celle là...ou celle que j'ai rencontrée...?"
En disant cela, il avait rendu ses bras caoutchouteux et s'était emmêles les bras en désignant tour a tour, la carte, la porte de la chambre d'Alice, et un endroit indéterminé.
"En tous les cas, je m'y perds. Où faut il chercher? Et qui finalement...?" fit-il en faisant un point d'interrogation avec ses doigts caoutchouteux.
Il se démêla les bras, et enleva son bonnet de bouffon. Il en sortit une rose, et une souris. Il mit la rose a la tenue de Cheshire, et fit en pointant du doigt la souris :
"Notre cible est elle semblable a cette chose, petite et fragile, agile et prompte a se cacher..."
Puis il pointa du doigt la rose :"où s'agit il plutôt du genre qu'on remarque et avec des piquants, telle la rose que j'ai mise à votre poche..? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandora-abyss.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Points de Strall Sam 16 Oct - 18:52

Rp : On appelle un chat, un chat. (et un fou, un fou) [RP Cheshire/Strall]
Nombre de lignes complètes : 120
Expérience gagnée : 240xp
Revenir en haut Aller en bas

Points de Strall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandora Abyss :: Présentations :: Points de RP-